1

Révisé périodiquement, ce taux est au départ inférieur au taux fixe. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a un intérêt. Généralement calculé selon l’euribor, une marge de 1 à 3% est appliquée selon l’état du marché. De plus, les garanties apportées à l’emprunteur (stabilité sociale et financière, projet en cours) feront varier cette marge avec plus ou moins d’importance.

Les forces du taux variable proviennent de son faible taux de départ, de sa baisse si le marché est clément, la possibilité de rembourser par anticipation, repasser en taux fixe (donc plus élevé) si vous sentez le risque venir.

Ce choix spéculatif est dangereux si la trésorerie de l’emprunteur s’avère insuffisante pour faire face aux variables vers la hausse. Pour cela un taux capé est tout de même plus raisonnable afin de limiter les risques de naufrage financier.