La sous location, une plaie de l’immobilier mise en lumière cette année notamment depuis le scandale Airbnb. Ce service de location de particulier à particulier a été bousculé depuis que certains utilisateurs ont poussé le bouchon un peu trop loin en proposant à la location leur bien dont ils étaient déjà le locataire. En effet, c’est au propriétaire d’autoriser une telle opération et certainement pas à la personne versant le loyer chaque mois. Comment donner la possibilité au propriétaire de vérifier que son bien n’est pas en ligne sur Airbnb sans son autorisation ? Huntbnb fait son entrée.

Lire la suite >>