Même si la situation a tendance à progressivement s’améliorer, ou en donner des signes avant-coureurs, il reste toujours difficile de trouver un financement pour son logement. Les établissements bancaires continuent à faire preuve de réticence et de précaution exacerbée quant à l'octroi de crédit immobilier. Comment réagir en conséquence ? Nous allons y venir.

Lire la suite >>

Plusieurs mois se sont écoulés et les taux de crédit immobilier n’ont cessés d’être tirés vers le bas. On pourrait donc légitimement se dire que davantage de ménages ont de ce fait un accès facilité au crédit. Force est de constater que ce n’est pas tout à fait le cas, et seuls les dossiers les plus solides sont placés en haut de la pile. Explications.

L’immobilier est avant tout un investissement d’envergure. Et trouver une capacité de financement reste une préoccupation majeure afin d’aboutir à ce que l’on souhaite réellement en termes de logements, ou du moins on essaie de s’en approcher. Or 2014 est une année qui a vu les taux d'intérêts des crédits immobilier baisser de manière vertigineuse. On pourrait croire que c’est un signal positif pour l’activité de la transaction immobilière : qui dit taux réduit dit accès facilité au crédit. Détrompez-vous, la réalité est toute autre.

Lire la suite >>

Pour fixer un taux d’intérêt destiné à ses clients, la banque se base dans un premier temps sur l’euribor. Qu’est–ce que l’euribor ? C’est tout simplement le taux auquel les banques s’empruntent entre elles de l’argent. La fluctuation de l’euribor va influer sur la rentabilité des emprunts que la banque fera : pour faire simple, un emprunt coûte plus cher si l’euribor varie à la hausse, et inversement.

Lire la suite >>

Le taux de crédit immobilier revu à la baisse. Une chiffre qui accuse une chute de 0,12%, ce qui pour un taux est plutôt important. Les emprunteurs ayant un statut pouvant prétendre à des bons dossiers à des taux intéressants ont la possibilité d’emprunter entre quasiment 2,10% sur 10ans et 3,10% sur 25 ans. On tombe désormais sur une moyenne de 3% sur le marché de l’habitat dans sa globalité. Nous sommes proche du record historique de juin 2013 à 2,89%.

Lire la suite >>