Accueil du blog
0

Huntbnb fait la chasse aux sous locations

Posté le 05/09/2014 par Rémi de Pagesimmoweb

airbnb sous locationLa sous location, une plaie de l’immobilier mise en lumière cette année notamment depuis le scandale Airbnb. Ce service de location de particulier à particulier a été bousculé depuis que certains utilisateurs ont poussé le bouchon un peu trop loin en proposant à la location leur bien dont ils étaient déjà le locataire. En effet, c’est au propriétaire d’autoriser une telle opération et certainement pas à la personne versant le loyer chaque mois. Comment donner la possibilité au propriétaire de vérifier que son bien n’est pas en ligne sur Airbnb sans son autorisation ? Huntbnb fait son entrée.

 

zone logement huntbnbValable pour le moment uniquement Etats-Unis, Huntbnb est un service développé à San Francisco qui n’a pas vocation à détruire « Airbnb ». Il sert uniquement à donner les moyens de vérifier l’état du marché immobilier à travers un tri des annonces postées sur Airbnb. Il se charge de repérer dans une zone de 500m autour de l’adresse saisie dans le site des biens qui ont une annonce postée sur Airbnb. Cela permet au moins d’avoir les visuels des biens en question. Charge au propriétaire d’opérer à quelques investigations pour reconnaître son bien parmi la liste ou pas : s'il est bien présent il y a suspicion de sous location. Même si le service n’est pas encore tout à fait au point, surtout en ce qui concerne les grandes villes dans lesquelles forcément le nombre d’annonces est important et donc la localisation des biens sur une zone de 500m peut être fastidieuse, il faut tout de même avouer que le principe est assez intéressant.

Attention cependant à l’utilisation parallèle que l’on peut faire du site Huntbnb. Il est déjà acquis que le fisc américain est capable de mettre la main sur plusieurs contrevenants qui ne respecteraient pas le délai minimum de location, qui ne déclareraient pas les versements obligatoires dû à un séjour, etc. Aux 6 millions d’utilisateurs Airbnb, tenez-vous à carreau !

Commentaires